lundi 24 juillet 2017 - vous ici Accueil du site > Science/Tech>

Internet en Algérie : Les aveux du ministre

18 mai 2011
Internet en Algérie : Les aveux du ministre

« Un Algérien sur quatre est utilisateur d’Internet. Au total, l’Algérie compte huit millions d’internautes. Ce chiffre englobe aussi bien 900 000 abonnés au service ADSL que les utilisateurs des réseaux des universités estimés à 2 millions, des établissements de santé et l’éducation nationale »

, a affirmé, hier, Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des TIC. A titre de comparaison, le Maroc dépasse de loin l’Algérie. Le royaume chérifien compte deux millions d’abonnés à Internet et plus de 13 millions d’internautes. Ces chiffres situent le Maroc en tête des pays de la région du Moyen- Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). M.Benhamadi, qui s’exprimait sur les ondes de la radio chaîne3, a d’ailleurs admis que l’offre est loin de satisfaire la demande tant dans la téléphonie fixe que dans le service Internet. « Il y a un déficit au niveau des villes, notamment dans les nouvelles cités qui ne sont pas encore raccordées au réseau téléphonique et de fait à Internet. Il y a un retard à rattraper. L’intérieur du pays, notamment le Sud et les régions frontalières, accusent aussi un déficit. Il y a des petites agglomérations secondaires qui ne sont pas raccordées au réseau téléphonique.

Nous avons pris des mesures pour assurer ces services dans ces agglomérations  », a-t-il assuré. Le chiffre d’affaires de la filiale commerciale d’AT, Djaweb et les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) ou providers ont respectivement atteint 9 milliards de dinars et 8,5 milliards de dinars en 2010. Selon des données rendues publiques par l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), la téléphonie fixe compte un peu plus de 3 millions d’abonnés, au 28 février 2011. Le groupe public Algérie Télécom, seul sur le marché, comptait à cette échéance 2.537.000 abonnés à la téléphonie fixe filaire et 533.300 au WLL (Wireless Local Loop), réseau sans fil utilisant les ondes hertziennes.

Par ailleurs, M.Benhamadi a promis que d’ici la fin de l’année 2011, les abonnés à Internet et à la téléphonie mais aussi les consommateurs d’électricité et de gaz pourront payer leurs factures par carte magnétique. Les cartes de retrait des comptes CCP seront utilisées pour le paiement de ces factures. Pas moins de 1000 terminaux de paiement seront mis à la disposition des agences de Sonelgaz, Algérie Télécom et Mobilis. Les propriétaires des cartes de paiement bancaires pourront aussi utiliser ces terminaux électroniques. « Le paiement des factures d’Algérie Télécom pourra également être fait par téléphone mobile. Ce moyen de paiement va être généralisé. La demande de solde du compte CCP par mobile est déjà en vigueur », a encore affirmé M. Benhamadi. Le ministre a expliqué que la loi 2000/03 sur les TIC a prévu le service universel dédié à la poste. « L’activité postale et la téléphonie fixe ne sont pas rentables dans beaucoup d’agglomérations. Nous allons amender la loi pour introduire le service universel pour Internet qui est un outil indispensable. Il faut que tous les citoyens y puissent y avoir accès quel que soit leur lieu de résidence.

Nous allons inciter les opérateurs mobiles et Algérie Télécom à assurer leurs services dans ces régions », s’est-il engagé. Le ministre dit avoir demandé à Mobilis de s’installer dans les régions frontalières du Sud. « L’abonnement d’une centaine d’habitants à une bande satellitaire coûte un million de dinars. Les frais d’exploitation ne pourront jamais être rentabilisés », a-t-il souligné. Enfin, M.Benhamadi a annoncé un plan d’investissement à l’horizon 2014 du Groupe Algérie Télécom estimé à 80 milliards de dinars. Ce Groupe public bénéficiera des facilitations d’accès aux crédits à des taux bonifiés.

Tags: Algérie ADSL Internet

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires

  • Internet en Algérie : Les aveux du ministre par Madracen 18 mai 2011 09:57

    A quoi cela sert-il d’investir 80 MDs de DA dans une entreprise qui pour réparer un simple dérangement d’une simple ligne téléphonique de 2 fils met plus d’un mois et avec des relances quotidiennes. Ceci est le cas dans la wilaya de Annaba. Et avec cela, impossible de joindre le n° 12. ET quand on le joint, quel accueil !!?!! Quelle différence avec l’accueil de Djezzy ou de Nedjma. Le jour et la nuit !
    ALors privatisez la ou faites un grand ménage d’abord ! Ce sera mieux pour tout le monde !

    Répondre à ce message

  • Internet en Algérie : Les aveux du ministre par madarcen 18 mai 2011 18:31

    Moi j’ai l’ADSL Easy à Annaba. Il ne fonctionne (si on peut parler de fonctionnement) que 4 mois par an. Le reste du temps ma ligne est hors fonction. C’est dire la qualité de service fourni par AT ! ALors ALgérie e-2013, le développement des MSAN, internet, le haut débit à 20 Mo etc... Franchement, quand AT ne peut pas remttre en fonctionnement une simple ligne, on peut avoir de sérieux doute !

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir