dimanche 25 juin 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Dossier

Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar

12 août 2010
Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar

Le centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar vient d’ouvrir ses portes au grand public après une attente qui aura duré près de trois ans.

Une semaine après son inauguration, le centre commercial de Bab-Ezzouar est le lieu tendance en ce moment. Réalisé en l’espace de trois ans, il possède une immense surface, permettant aux consommateurs qui s’y rendent de découvrir un nouveau mode de shopping, propre aux pays développés. Le client peut même se permettre d’y prendre un temps de repos et de détente.

Réalisé par le suisse Valartis Group, ce centre s’étend sur 45 000 m2 et compte pas moins de 94 magasins, restaurants et autres activités de loisirs. Les travaux se poursuivent à un rythme effréné pour la réalisation de 1 700 places de parkings intérieur et extérieur.
Dès son ouverture, des milliers de citoyens s’y sont rendus afin d’y faire des achats et découvrir ce nouveau joyau dont on a longtemps parlé.

Le choix de l’emplacement n’est pas fortuit, puisque les concepteurs de ce projet ont pris en considération plusieurs facteurs qui garantiront, sans nul doute, son succès . En effet, ce centre commercial est situé à quelques encablures de l’aéroport Houari-Boumediene, à proximité de l’hôtel Mercure et de l’hôtel Ibis, ainsi que de l’Université des sciences et technologies (Usthb) et de trois cités universitaires. Voyageurs et étudiants pourront ainsi y faire leurs courses en toute tranquillité et profiter d’activités et de loisirs. Les habitants des cités avoisinantes et autres localités d’Alger pourront également s’y rendre sans grande difficulté, tant l’accès y est facilité.
Une virée sur les lieux nous a permis de mesurer l’engouement des visiteurs.

« Le centre ouvre ses portes à 9h du matin pour fermer à 22h. Les gens commencent à y affluer dès l’ouverture, mais à partir de 15h, il est difficile de s’y frayer un passage, tant l’affluence est dense », affirme un agent chargé de l’accueil. Le point noir, car il y en a un, ce sont les travaux de réalisation du parking qui ne sont pas encore finalisés... et l’espace aménagé à l’extérieur du centre à cet effet ne répond pas à la forte demande. Certains clients rebroussent chemin faute de place pour garer leur véhicule. Et cette situation risque de perdurer sinon de s’aggraver durant le ramadan sans compter tous les problèmes de sécurité que cela peut engendrer. Les agents chargés de l’accueil et de la sécurité auront assurément beaucoup de mal à gérer les foules.

En ouvrant ses portes au public dès à présent, et ce avant même l’achèvement des travaux, les responsables du centre ont voulu profiter e l’avènement du mois de ramadan qui sera suivi de l’Aïd... Des périodes de l’année où les Algériens dépensent sans compter, aussi bien en produits de consommation courante qu’en vaisselle, habillement et loisirs...
Il a été, par ailleurs, annoncé que la fin des travaux et la livraison de toutes les infrastructures sont programmées pour avant la rentrée sociale et scolaire, une période de gros achats pour les familles.

Des prix abordables dans le luxe

Assurance n Les appréhensions quant à une probable cherté des produits écoulés dans le centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar des citoyens se sont vite dissipées à la vue des prix affichés.

A l’ouverture du centre, la plupart des visiteurs s’y sont rendus beaucoup plus par curiosité ; rares ceux qui avaient au départ l’intention d’acheter. Sur place, il découvrent alors les prix pratiqués, qui à leur grand étonnement ne sont pas très différents de ceux des magasins de quartier.

Au grand espace (7 200 m2) exploité par la société Numidis, filiale du groupe Cevital, les produits alimentaires de large consommation sont vendus aux mêmes tarifs que dans les épiceries, parfois même quelques dinars de moins pour certains produits, notamment l’huile de table et le lait en poudre.

« Faire des courses dans un espace climatisé et un cadre bien organisé avec ces prix, c’est formidable. Je ne m’attendais guère à cela. Au début, on craignait que ce centre soit seulement réservé aux familles riches, mais on a vite constaté que les prix sont à la portée de tous », affirme une mère de famille.

Evidemment, dans les magasins de grandes marques de vêtements, montres, parfums… les prix sont quelque peu élevés, mais on voit vite que ce sont les mêmes tarifs appliqués ailleurs. Prendre son chariot, faire des tournées entre les étals, ranger les achats à l’intérieur, se diriger vers la caisse pour régler et sortir tranquillement du centre commercial..., les consommateurs algériens, plus habitués à commander directement au comptoir, se familiarisent ainsi petit à petit avec cette nouvelle façon de faire ses courses.

La parfaite organisation au niveau de l’installation des étals ainsi que la présence en permanence d’agents commerciaux et d’orientation permettent au client de trouver ce dont il a besoin sans trop de tracas. D’ailleurs, nombreux sont ceux à ne pas tarir pas d’éloges à propos de l’accueil qui leur a été réservé. « Pour une fois, on se sent dans un espace commercial géré par de vrais professionnels. Le client ici est très bien accueilli et respecté. Ça me fait un énorme plaisir de voir une telle culture de commerce arriver en Algérie », se félicite un client, installé en France, venu en vacances à Alger.

La satisfaction se lit clairement sur le visage des clients qui trouvent toutes les facilités pour faire leurs courses en toute sérénité. Les espaces de restauration sont, eux aussi, bondés. Il faut faire la queue pour y trouver une place. Le respect des normes d’hygiène et les prix appliqués constituent les principaux facteurs d’attraction. Dans ce grand centre commercial, le citoyen n’est pas obligé d’emprunter les escaliers pour accéder à l’étage supérieur. Des escaliers mécaniques sont mis à sa disposition, comme en Europe. Ici, tout le monde peut faire ses achats, même les personnes âgées ou handicapées, sans contrainte. Une plus importante affluence des citoyens est prévue durant ce mois de ramadan, d’autant que ce centre ouvre ses portes jusqu’à 4h du matin…

Quand les Algériens se mettent au bowling

Loisirs n Avoir droit à des moments de détente après avoir fait ses courses, c’est désormais possible au centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar.

Le troisième étage du centre est réservé aux activités ludiques. La nouveauté est sans conteste l’arrivée du bowling (jeu de quilles) dans notre pays. C’est grâce à la société Food and Beverage International (société de droit algérien) que cet outil de divertissement a atterri à Bab-Ezzouar. Le bowling, ce jeu inventé au milieu du XIXe siècle aux Etats-Unis, attire un nombre sans cesse croissant de visiteurs animés surtout par la curiosité au départ, et qui, au fil des essais, réalisent rapidement les bienfaits que cela leur apporte. La boule, lancée sur la piste afin de renverser les quilles, emporte avec elle toute la charge de stress et de pression du lanceur. C’est dire l’engouement pour ce type d’activités. Les personnes rencontrées sur place estiment, à l’unanimité, que ce jeu est des plus déstressants.

Malki Gadi, gérant de la société Food and Beverage International, nous a confié que « l’idée d’importer ce moyen de détente est celle des associés algériens qui ont l’intention d’investir dans les loisirs venus d’ailleurs ».
Avant le lancement de ce projet, M. Gadi, qui se dit très satisfait du succès qu’a eu le bowling auprès du public, affirme n’avoir eu aucune appréhension au départ car, a-t-il dit, « les Algériens ont un grand cœur et acceptent tout ce qui est nouveau ».

« L’intérêt accordé par les visiteurs au bowling est impressionnant. Les gens apprécient… Ils essayent et promettent de revenir… Des familles entières, des jeunes, des vieux, tout le monde veut s’y mettre », s’étonne-t-il.

Un tel succès ne peut que faire suite à l’addition de nombreux facteurs déterminants, entre autres l’accueil, qui, selon les témoignages de clients abordés, est impeccable. Les jeunes employés chargés de cette tâche sont aux petits soins. Ils ne lésinent pas sur l’effort : ils accueillent, orientent et expliquent la manière de jouer avec le sourire. D’ailleurs, M. Malki tient toujours à être présent afin de superviser la manière d’accueillir les clients. « Le bon accueil est une condition très importante pour la réussite de toute activité. Ici, nous encourageons les gens à essayer, nous avons des employés formés pour expliquer comment jouer et c’est cela qui amène les Algériens à s’habituer au bowling », affirme-t-il. Durant le ramadan, le bowling sera ouvert de 9h du matin jusqu’à l’Iftar et reprendra deux heures après l’Iftar pour se poursuivre jusqu’à 4h du matin, précise notre interlocuteur. D’autres activités d’animation seront aussi organisées durant le mois sacré. En sus du bowling, le centre de loisirs compte huit salles de cinéma de 200 places chacune (soit 1 600 places) qui seront ouvertes au grand public avant la fin de l’année en cours. « Nous aurons aussi le 3D et toutes les nouveautés en matière de production cinématographique. Tout ce qui sort en Europe, en Amérique, au Moyen-Orient sera diffusé ici. Les Algériens ne regarderont plus des films en retard », promet le géant du centre. Une salle de fitness sera également ouverte dans trois mois. D’une superficie de 1 200 mètres carrés, cette salle, a-t-il précisé, sera mixte et encadrée par des professionnels. Il y aura, en outre, des solariums, systèmes qui permettront aux gens de bronzer à l’intérieur de la salle. La société Food and Beverage International a créé 300 emplois directs dans ses différents services.

Dépôt de CV : ça se bouscule !

Dès les premières heures de l’ouverture de ce centre commercial et de loisirs, des dizaines de citoyens (hommes et femmes, tout âge et niveau intellectuel confondus) viennent déposer leur candidature pour un éventuel recrutement. Au niveau du principal poste de garde, c’est la ruée ! Selon l’agent de sécurité chargé de recevoir les CV, une moyenne de 120 candidatures déposent quotidiennement leurs dossiers même si les chances d’embauche restent, selon lui, « très minces ».

Les sociétés, en effet, exerçant au sein du centre avaient déjà recruté leurs employés quelques semaines avant le lancement de leurs activités. Aucune annonce de recrutement n’a été, d’ailleurs, lancée et l’embauche s’est faite essentiellement sur la base de connaissances personnelles. Toutefois, les chômeurs ne perdent pas espoir et tiennent absolument à « tenter leur chance ». On y a croisé même des étudiants en quête d’un travail saisonnier dans les restaurants et centres de loisirs. Ces derniers sont orientés directement vers les patrons car dans leur cas le dépôt d’un CV n’est pas indispensable. Les autres candidats au recrutement attendent le lancement des autres activités (parkings, salles de cinéma, agences bancaires, petits kiosques…) pour espérer bénéficier d’un poste d’emploi. Pour l’instant, pas moins de 1 500 postes d’emploi directs ont été créés.

Des tombolas pour booster les ventes

A l’image de ce qui est pratiqué dans les grands centres commerciaux en Europe, des tombolas sont organisées quotidiennement au centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar. L’objectif de cette technique de marketing est, bien évidemment, de booster les ventes. Les clients mettent ainsi leur billet d’achat dans des boîtes en verre et mettent leurs coordonnées sur la feuille de participation.

Les heureux gagnants sont, ensuite, appelés à recevoir leurs « cadeaux » qui vont des petits objets jusqu’à des téléviseurs et des micro-ordinateurs », nous indique l’employée chargée de cette tombola. Une ère de professionnalisation de la pratique commerciale est ainsi arrivée dans notre pays. Une nouveauté bien accueillie par les visiteurs du centre qui ne cachent pas leur satisfaction quant à l’accueil, à l’orientation, à la sécurité et aux prix pratiqués.

Sécurité : au peigne fin !

Ce qui participe à attirer les foules vers ce centre commercial, c’est également la sécurité qui y règne. Le visiteur s’y sent en totale assurance et dans tous les coins. Des centaines d’agents de sécurité sont déployés, certains en uniforme et d’autres pas. On trouve même ceux qui assurent leur tâche avec des chiens renifleurs. Les responsables ont accordé une importance capitale à ce volet pour assurer la sérénité aux clients.

Un programme spécial est mis en application durant ce ramadan qui verra, selon des agents de sécurité, le renforcement du dispositif mis en place, notamment les après-midi et les soirées. Même à l’intérieur des espaces commerciaux, des agents en civil veillent au grain. Aucun incident n’a été enregistré pour l’instant, précisent nos interlocuteurs. D’ailleurs, les responsables ont décidé de retarder l’ouverture des parkings automobile car les commandes d’acquisition des machines de contrôle des véhicules n’ont pas encore été satisfaites.

Tags: Algérie Dossier Consommation

Source : InfoSoir

6 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

8 commentaires

  • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar par LE CENTAURE 13 août 2010 20:13

    Vous ne citez pas les boutiques installées dans ce centre commercial.....Pour ce qui est du recrutement "personnalisé" , nous avons l’habitude...Wlid flane et bent flane....Il ne reste plus aux citoyens mitoyens qu’à tirer la langue devant les étalages et méditer sur les bienfaits du CVISME à l’algérienne.ps : Le bowling, sport anglo saxon et américain, donc, est-il condamné par le Coran ? Le grand satan, décidément, fait toujours rêver et personne ne peut résister aux tentations qu’il déploie devant les yeux médusés des bons mahométans.....Suisse, USA, France....Un tiercé gagnant dès qu’il s’agit d’infrastructures solides...Pour ce qui est de l’organisation algérienne, n’teklou ala rébi....Bon shopping chez H et M (hamdoulilah et machaallah)....

    Répondre à ce message

    • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar 29 octobre 2010 11:10, par benali

      ’’Wlid flane et bent flane...’’ n’ont pas besoin de travailler dans un centre commercial, il n’y a que des emplois temporaires pour vendeuses, caissières ou agents de sécurité ! à moins que vous confondez avec les centres d’affaires genre World Trade !

      Répondre à ce message

      • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar 12 mai 2011 11:25, par saadoun

        oui c’est vrais mais moi ni bent flan ni rien ana juste une femme normale qui aime vivre une vie normale comme les autres gents c’est pour sa j’aimerai bien de travaillé chez vous .
        ok moi je suis une licenciée mais l haja hya li khalatni ncherché le travail chez vous
        a la fin j’espér que vous lisez que est ce que j’ai écrit et vous me donnez la réponse s’il vous plais merci

        Répondre à ce message

  • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar par Arris 14 août 2010 01:30

    @LE CENTAURE,
    Peut être que le Satan est en vous, mais qu’il vous maitrise tellement que vous le voyez partout !!

    Vous avez un énorme complexe inférieurité que vous avez peur de tout !

    Répondre à ce message

  • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar par danyelle 19 août 2010 00:55

    trop hâte de voir ce centre d’achat ,je suis québécoise et je pars pour l’algérie dans 2 semaines, je vais aller voir ca et surtout jouer aux quilles avec mon chéri !!!! qui n’a jamais joué à cela. Je vais lui montrer hi hi !!!

    à bientôt
    et bravo pour tout cela !!!

    Répondre à ce message

  • Bonsoir, qui pourra m’aidez a trouver un job au centre de beb ezzouar meme comme vendeuse parce que j’ai besoin de travailler.
    merci.

    Répondre à ce message

  • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar par Ryma 19 août 2010 18:23

    Salut, moi je cherche un job au centre comercial de bab ezzouar,j’ai un niveau terminal et un diplome d’informatique,j’aimerais bien trouver un job meme comme vendeuse.
    j’espere qu’ils nous donnent la chance.
    merci.

    Répondre à ce message

  • Centre commercial et de loisirs de Bab-Ezzouar par tarik 8 septembre 2010 11:22

    c loi le general betchine....donc celui qui veu un poste d’emploi au centre...il na qua me contacter..a cet addresse
    avenue du 1novembre
    a coté de 3ezrayen
    100003000 l’enfer.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir