vendredi 22 septembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

La reconversion économique accélérée

Algérie : Tebboune annonce la couleur

27 mai 2017
Algérie : Tebboune annonce la couleur

La nouvelle orientation économique de l’Algérie se précise et se confirme. A peine la liste du nouveau gouvernement rendue publique, le Premier ministre a annoncé ce qu’il y a lieu de considérer désormais comme la priorité des priorités : sortir graduellement le pays de la dépendance à risques envers l’exportation des hydrocarbures et impliquer davantage le secteur privé dans le programme de reconversion économique.

Abdelmadjid Tebboune a déclaré jeudi dernier que la reconversion est une priorité majeure. « Une reconversion économique nécessaire et urgente pour faire en sorte que notre pays ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures », a souligné le Premier ministre, lors de la cérémonie de passation de pouvoir avec son prédécesseur. Selon Abdelmadjid Tebboune, l’Algérie est amenée à connaitre une importante ouverture économique dans laquelle les détenteurs de capitaux privés auront un rôle crucial à jouer. Dans quelles conditions ?

Le Premier ministre ne l’a pas encore défini avec précision, mais a tenu à souligner qu’un « plan d’action du gouvernement plus détaillé sera exposé incessamment dès qu’il sera achevé devant les élus de la nation, à commencer par l’Assemblée populaire nationale ». En annonçant que le secteur privé aura même une place prioritaire, il a toutefois confirmé la nouvelle tendance libérale vers laquelle s’oriente l’Algérie, sans omettre de signaler que l’Etat conservera son rôle de régulateur et ses missions de contrôle, afin de préserver la cohésion sociale et les équilibres financiers.

C’est d’ailleurs dans le but de rassurer davantage qu’il a tenu à mettre en exergue la poursuite des chantiers ouverts par Sellal, en affirmant que l’éradication totale de la crise de logement, des bidonvilles ainsi que l’achèvement du programme de logementS et ceux destinés à l’éducation et à la santé seront menés à leur terme. « Nous allons reloger tous ceux qui ouvrent droit, avec notamment l’achèvement du programme AADL, comme on l’a promis au nom du président de la république, début ou au tard fin 2018, ainsi que la relance du programme social et rural », a-t-il précisé. Il va sans dire qu’après cette entrée dans le vif du sujet, la déclaration d’Abdelmadjid Tebboune ne manquera pas de donner lieu à de différentes interprétations, surtout en ce qui concerne le volet financier et l’adaptation de ce secteur aux nouvelles orientations économiques.

Le nouveau gouvernement sera-t-il en mesure d’aplanir toutes les difficultés causées par les lenteurs bureaucratiques dénoncées par les investisseurs privés ? L’Etat est-il prêt à revoir sa fameuse règle des 51/49% destinée aux investisseurs étrangers ? L’Algérie a-t-elle les moyens pour opérer un virage à 180° sur le plan économique sans provoquer des remous dans une société qui ne s’est pas encore débarrassée de son statut d’assistée ? Il est clair que toutes ces questions ne pourraient trouver de réponses que dans un cadre de transparence financière absolue.

Abdelmadjid Tebboune aura-t-il donc les coudées franches pour accomplir cette mission que son prédécesseur n’a pu terminer pour des raisons diverses ? La mise à niveau du secteur bancaire, la révision du code d’investissement, la prise en charge des problèmes liés aux fonciers agricole et industriel constituent des paramètres sur lesquels l’action du nouveau gouvernement sera jugée.

Tags:

Source : L'Est Républicain

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir