lundi 24 juillet 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Le ministre des AE, à Bamako

Assistance militaire algérienne au Mali

28 octobre 2013

Ramtane Lamamra a, de nouveau, évoqué le dossier des di plomates algériens, enlevés à Gao, au nord du Mali, le 5 avril 2012, en affirmant que l’Etat algérien restera mobilisé jusqu’à leur libération.

Et quoi de mieux comme décor que sa visite au Mali où il est revenu sur la question, lors d’un point de presse, animé au siège de l’ambassade d’Algérie, à Bamako. Le chef de la diplomatie algérienne n’en est pas à sa première intervention sur ce sujet puisqu’il profite de chaque occasion pour rappeler que des diplomates algériens sont pris en otages, regrettant, lors d’une précédente sortie « qu’une autre fête religieuse (ndlr : Aïd el Adha) vient de se passer sans qu’ils ne soient avec nous et avec leurs familles  ». Dans un premier temps, il avait affirmé que les otages « sont en vie, selon des informations des derniers jours ». Rappelons que ce dossier reste l’une des priorités de la politique extérieure algérienne et malgré tous les efforts diplomatiques et les négociations directes ou indirectes avec les ravisseurs aucune solution ne semble poindre à l’horizon immédiat. M. Lamamra a, également, abordé l’épineuse question de la sécurisation des frontières, garante de la volonté algérienne de veiller à ce que son territoire ne soit pas utilisé pour des actes terroristes.

Entre autres sujets évoqués par le ministre algérien des Affaires étrangères, le rôle tenu « discret » de l’Algérie dans le conflit malien. Il a souligné la contribution d’Alger, qualifiée de « significative  », à la résolution de la crise au Mali, tant au plan de soutien logistique et de coopération avec les forces armées maliennes que celui d’aide au développement. Cet effort se poursuivra, dira-t-il, avec la remise à niveau de ces forces armées. « Nous étions, également, très présents, bien que de manière discrète, dans la formation de cadres militaires maliens dans différentes spécialités et cela ne s’est jamais interrompu », ajoutera-t-il. En 2011, l’AFP, citant un haut gradé de l’armée malienne, avait rapporté que des militaires algériens, et plus précisément, une équipe d’instructeurs d’au moins 15 personnes, parmi lesquels figurent des officiers, se trouvaient dans le nord du Mali pour « apporter assistance » à l’armée malienne dans la lutte antiterroriste. Cette information n’avait pas été commentée par Alger, à l’époque. Cet apport sur le terrain est perçu, du côté algérien, comme un investissement sur la sécurité collective à travers « la formation, l’équipement et l’opérationnalisation d’un certain nombre d’unités des forces armées des trois pays du champ (Mali, Mauritanie, Niger) », expliquera M. Lamamra qui insiste, aussi, sur la consolidation du front interne qui passe, indubitablement, par la réconciliation nationale. Un processus loin de faire l’unanimité puisque les violences armées continuent de secouer le Nord Mali, en proie à un redéploiement des mouvements djihadistes et à la colère des indépendantistes touaregs qui se sentent trahis par le nouveau président, en place, à Bamako.

A propos des relations bilatérales, M. Lamamra les qualifiera d’« excellentes » et de « prometteuses ». Quant au ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Zahabi Sidi Ould Mohamed, il a déclaré que son pays comptait sur l’Algérie pour l’aider à rétablir la paix et la sécurité sur son territoire. Le chef de la diplomatie algérienne a annoncé, par la même occasion, la tenue, le 5 novembre prochain, à Bamako, d’une importante réunion régionale sur le Mali et le Sahel pour permettre aux pays de la région de réaffirmer leur engagement dans le processus de paix. Interrogé à propos d’une certaine tension dans les relations algéro-maliennes, à la lumière de la dernière visite du roi du Maroc à Bamako, M. Lamamra a imputé ces extrapolations à des médias avides de sensationnalisme, préférant parler plutôt d’« une tempête dans un verre d’eau ».

Tags: Algérie Mali

Source : El-annabi.com

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir