lundi 24 juillet 2017 - vous ici Accueil du site > Culture>

Tizi-Ouzou : La robe kabyle fait recette

12 novembre 2010
Tizi-Ouzou : La robe kabyle fait recette

La main-d’oeuvre embauchée par le secteur de l’artisanat et des métiers traditionnels augmente d’une année à l’autre dans la wilaya de Tizi Ouzou qui est parmi les wilayas les mieux classées à l’échelle nationale.

Tel est le constat à tirer des statistiques rendues publiques récemment par la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Tizi Ouzou à l’occasion de la Journée nationale de l’Artisanat. En effet, cette année encore jusqu’à octobre dernier, près de 13 000 postes d’emploi directs ont été créés par les 6 395 en activité et adhérents au sein de cette direction. Et l’évolution du nombre d’adhérents est considérable puisqu’ils étaient un peu plus de 5 700 en 2009. Les trois domaines d’activité ouverts, à savoir l’artisanat de services, de l’art et de production, comptent respectivement 4 002, 1 452 et 986 artisans.

A la lumière des statistiques fournies par les responsables de la CAM de Tizi Ouzou, les métiers de préparation du couscous et la confection de la robe kabyle connaissent un engouement de la part des jeunes artisans de la région avec respectivement 414 et 57 alors que les femmes coiffeuses restent toujours plus nombreuses au nombre de 602 suivies par les 577 maçons, les 372 coiffeurs et 355 plombiers.

D’autres métiers comme les peintres en bâtiment et les ferronniers ne sont pas aussi moins nombreux. Evoquant les difficultés auxquelles ils sont confrontés, un responsable de la chambre régionale des artisans de Tizi Ouzou a fait part de la rareté et du prix élevé de la matière première, la commercialisation de leurs produits face à une concurrence déloyale, d’une part, par les nombreux artisans activant dans l’informel et cèdent leurs produits à des prix moins élevés et, d’autre part, par l’importation de produits de l’étranger.

Les artisans de Tizi Ouzou, notamment ceux activant dans le secteur du bâtiment, désirent aussi pouvoir soumissionner pour les marchés publics et avoir des plans de charges conséquents et ce, contrairement au fait qu’aujourd’hui les artisans sont disqualifiés dans l’accès à ce type de marché. Notons enfin que la wilaya de Tizi Ouzou a raflé deux prix mis en jeu dans le cadre du prix national de la création et de la sauvegarde du patrimoine dans son édition de l’année en cours tenue la semaine dernière. En effet Tizi Ouzou a eu les premiers prix en cuivre repoussé et le tapis.

Naït Ali H.

N.B Vous trouverez des robes kabyles de confection traditionnelle sur Maghreb Boutique

Tags: Tizi Ouzou industrie

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir