Accueil du site > Mots-clés > Divers > Nucléaire

Nucléaire

Essais nucléaires français en Algérie : 47 demandes d’indemnisation

28 avril 2011 2

A peine un an après son adoption de la loi consacrant l’indemnisation des victimes de ses essais nucléaires, l’Etat français a reçu à ce jour, à cet effet, 47 demandes d’Algériens, dont 30 émanant de militaires. L’ambassadeur de France en Algérie a tenu hier à évoquer, lors d’une conférence de presse, le sujet, parce que, a-t-il dit, « on lit des tas de choses fausses dans la presse ». Xavier Driencourt a rappelé que la loi relative à la reconnaissance et à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires (...)

Il faut retarder l'option nucléaire en Algérie
Selon le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables

Il faut retarder l’option nucléaire en Algérie

31 mars 2011

« Il faut mûrir les études sur les risques de la production de l’électricité à partir de l’énergie nucléaire. Ces risques sont parfois imprévisibles comme cela a été le cas au Japon », a affirmé, hier, Mayoub Belhamel, directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER). Pour lui, « il est plus que capital de prendre les précautions qui s’imposent et encourager les technologies propres ». « Il faudra peut-être, ajoute-t-il, retarder l’option nucléaire et renforcer les contrôles de sécurité (...)

L'Algérie maintient le cap sur le nucléaire
Il n’y a pas d’autre alternative, selon Yousfi

L’Algérie maintient le cap sur le nucléaire

29 mars 2011

L’Algérie n’a pas d’autres choix que de recourir à long terme à l’énergie nucléaire pour la production d’électricité, a indiqué lundi le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi. « Nous allons peut-être recourir au nucléaire à long terme, nous n’avons pas d’autres choix », a déclaré M. Yousfi lors de sa présentation sur le secteur de l’énergie à l’Assemblée populaire nationale (APN). Pour autant, l’Algérie doit se préparer pour ce choix, ajoute le ministre qui, selon lui, « il faut entre 10 et 15 ans (...)

Rapatriement des Algériens du Japon : le flou total

21 mars 2011

Qu’est-il advenu des ressortissants algériens bloqués au Japon, dix jours après le terrible séisme qui a dévasté le pays du Soleil-Levant ? Jusqu’à aujourd’hui, c’est le flou total. Au moment où des pays s’empressent de venir en aide à leurs ressortissants pour les extirper du climat apocalyptique qui règne en ce moment au pays des Samouraïs, les Algériens qui y résident sont, semble-t-il, abandonnés à leur triste sort. C’est du moins l’impression qui se dégage du silence observé sur ce « dossier ». Nos (...)

Le Japon ravive les craintes
Succession d’accidents et risques de contamination radioactive

Le Japon ravive les craintes

16 mars 2011

Une nouvelle explosion et un incendie à la centrale nucléaire de Fukushima 1, hier, ont davantage aggravé la crise nucléaire au Japon. La succession d’accidents depuis le séisme de vendredi et l’enchaînement des avaries nourrissent de vives craintes d’une contamination radioactive au Japon, ainsi que dans les pays voisins comme la Russie ou la Chine. Néanmoins les autorités japonaises ont affirmé hier que la radioactivité n’atteignait un niveau dangereux pour la santé que sur le site même de la (...)

La gratitude de Téhéran

Soutien de l’Algérie au programme de nucléaire civil iranien

23 novembre 2010

Le premier vice-président iranien, Mohammad-Reza Rahimi, a salué lors, de son entretien dimanche soir avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia, les positions du gouvernement algérien à Téhéran concernant les activités nucléaires pacifiques, ajoutant que la République islamique d’Iran sera constamment aux côtés de l’Algérie au sein de la communauté internationale. Mohammad-Reza Rahimi a souligné qu’ »il n’y a pas d’obstacle à la coopération entre Téhéran et Alger ». Il a également appelé à la nécessité (...)

Le secret-défense sous la loupe
Essais nucléaires dans le Sahara algérien

Le secret-défense sous la loupe

15 octobre 2010

Les très patientes et endurantes associations des vétérans des essais nucléaires (AVEN) et l’Association des travailleurs polynésiens des sites nucléaires (Moruroa e tatou) viennent de marquer un point dans leur combat destiné à rendre justice aux victimes civiles et militaires des essais nucléaires français dans le Sahara algérien et en Polynésie française. Les deux associations qui ont déjà contribué à sortir le dos sier de la négation officielle. L’Etat français a adopté, à la suite du long combat mené (...)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes