Accueil du site > Mots-clés > Economie & co > Loi de finances

Loi de finances

Pages 1 | 2

Algérie : Loi de finances 2013 et loi sur les hydrocarbures au menu
Conseil des ministres

Algérie : Loi de finances 2013 et loi sur les hydrocarbures au menu

18 septembre 2012

Le projet de loi de finances pour 2013 en Algérie a été examiné et approuvé par le Conseil des ministres, réuni hier sous la présidence du président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. Le projet du budget de l’année prochaine prévoit des dépenses publiques de 6.737,9 milliards (mds) de DA dont 4.335,9 mds de DA pour le fonctionnement et 1.590,1 mds de DA pour le budget d’équipement, selon un communiqué du Conseil. Il prévoit par ailleurs 3.820 mds de DA de recettes. Le projet ne comporte aucun (...)

Le projet de loi sera présenté à l’APN

Algérie : Les principales mesures de la loi de finances 2012

25 septembre 2011 2

Le projet de loi de finances 2012 ne prévoit pas de grandes nouveautés fiscales notables, mais prend en compte les doléances des opérateurs et les recommandations de la tripartite en matière d’allégement et de baisse de la pression fiscaux. Des mesures sont ainsi annoncées dans un document soumis à l’APN et qui s’articulent autour des recommandations de la tripartite du 28 mai dernier et d’autres mesures à caractère socio-économique. Ainsi, le ministère des Finances prévoit des mesures liées à la baisse (...)

Credoc : 600 millions de dollars perdus, 400 établissements fermés

Credoc : 600 millions de dollars perdus, 400 établissements fermés

20 août 2011

Une perte de 600 millions de dollars et 400 établissements qui ont mis la clé sous le paillasson en l’espace de 18 mois. C’est, selon Bachir Msitfa, expert économique, le bilan de l’imposition par le gouvernement à la faveur de la loi de finances complémentaire 2009 du crédit documentaire comme moyen unique de paiement des importations. Amar Ziad, président de l’Unop (Union nationale des opérateurs en pharmacie), avait estimé pour l’année 2010 que l’imposition du crédit documentaire a généré des (...)

Algérie : Feu vert pour la loi de finances complémentaire

16 juin 2011 1

Le projet de loi de finances complémentaire (LFC) de 2011 a été adopté, hier, par l’Assemblée populaire nationale (APN). Le texte prévoit une croissance économique de 3,9% (6% hors hydrocarbures). Un chiffre supérieur au taux de croissance qui était de l’ordre de 2,2% en 2009 et de 3,5% en 2010. Ce projet de loi de finances 2011 prévoit également un taux d’inflation de 4%, contre 3,5% dans la loi de finances initiale. L’inflation annuelle moyenne à la fin du premier 2011 (3,71%) est en repli par rapport (...)

La loi de finances complémentaire selon des patrons

23 mai 2011

La Confédération algérienne du patronat (CAP) semble décidée à user de tout son poids auprès des parlementaires, plusieurs mois avant l’entame des débats sur la loi de finances complémentaire 2011. Elle a tenu hier une séance de travail avec les membres de la commission des finances de l’APN. Dans un document adressé à notre rédaction, la Confédération dresse un état des lieux de l’économie nationale en relevant dans son préambule que l’activité des entreprises de production a connu une récession en raison de (...)

Algérie : Le fonds de régulation peut couvrir 3 ans de déficit

8 février 2011

« L’importance du niveau de l’épargne publique et l’encours des réserves officielles de change permettent à l’Etat de mesurer la soutenabilité de la conduite du programme 2010-2014. » C’est ce qui a été affirmé, hier, par le directeur général de la prévision et des politiques au niveau du ministère des Finances. Abdelmalek Zoubeidi expliquait, hier, aux opérateurs économiques le cadrage macroéconomique et financier de la loi de finances pour 2011. L’importance du niveau de l’épargne publique est mesurée à (...)

Algérie : Licence auto, GPL et obligation d'informer pour les assureurs
La loi de finances 2011 entre incitations et demi-mesures

Algérie : Licence auto, GPL et obligation d’informer pour les assureurs

5 janvier 2011

Elargissement de la licence d’achat de véhicules neufs aux veuves et enfants de chouhada, transfert de la propriété des locaux « emplois jeunes » qui sont également décrétés incessibles et uniquement destinés à la location, petit coup de pouce pour encourager le GNL et la production de lait cru et institution d’une obligation automatique d’informer l’administration fiscale pour les compagnies d’assurances et de réassurances… T elles sont quelques dispositions de la loi de finances 2011. Cer taines, sur le (...)

Bouteflika l’a signée hier

Algérie : Loi de finances 2011, ce qu’il faut retenir

30 décembre 2010 5

Le chef de l’Etat, M.Abdelaziz Bouteflika a signé hier mercredi la loi de finances 2011, qui prévoit quelques nouveautés en matière de réductions fiscales et de protection de l’environnement. Calculée sur un prix de référence du brut de 37 dollars, au moment où les cours oscillent entre 90 et 96 dollars le baril, cette loi de finances a été élaborée avec un déficit prévisionnel du PIB de 3%, un taux de croissance du PIB à 4% et à 6% hors hydrocarbures, ainsi qu’une inflation de 3,5%. Le projet de budget (...)

Algérie : Feu vert pour la loi de finances 2011

14 novembre 2010 2

L’Assemblée populaire nationale (APN) a adopté hier, le texte de la loi de finances 2011, un texte qui propose plusieurs mesures visant essentiellement l’encouragement de l’investissement à travers l’introduction d’exonérations et d’abattements fiscaux, au profit de différentes branches de l’économie nationale. La LF 2011 compte également exonérer de l’IRG (Impôt sur le revenu global) et de l’IBS (Impôt sur le bénéfice des sociétés), les activités portant sur le lait cru dans la perspective de renforcer (...)

Projet de loi de finances 2011

Algérie : Les députés s’inquiètent du déficit budgétaire

2 novembre 2010

Le projet de loi de finances pour l’année fiscale 2011 comporte, comme en 2010, un important déficit budgétaire. C’est, en fait, la grande caractéristique de ce projet de loi de finances, et les députés n’ont pas raté l’occasion d’épingler le gouvernement sur ce dossier. Présenté hier mardi devant l’APN, ce texte prévoit une augmentation du déficit budgétaire, qui avoisine les 30,5% du produit intérieur brut après les 32% de la LFC2010, ce qui est énorme. La commission finances et budget de l’APN a élaboré (...)

page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes