Accueil du site > Mots-clés > Fait divers > Otage

Otage

Pages 1 | 2 | 3

Paris a versé 20 à 25 millions d’euros pour 4 otages au Sahel

La doctrine du non-paiement de rançons de Hollande : du Flamby !

31 octobre 2013

Quatre Français détenus au Sahel ont été libérés et ont retrouvé les leurs mercredi à Paris. Cette libération a eu un prix : entre 20 et 25 millions d’euros. Dans le niveau « standard » du prix d’un otage occidental qui s’est monnayé, ces dernières années, entre 5 et 6 millions d’euros. Le gouvernement français, qui aimerait bien qu’on ne parle que de la joie des familles, a, sans surprise, nié tout versement de rançon. Officiellement, on ne déroge pas à la « doctrine » Hollande de non-versement des rançons. (...)

L'intervention au nord du Mali se décide à New York

L’intervention au nord du Mali se décide à New York

27 septembre 2012

L’intervention militaire au nord du Mali est en marche. Au niveau de l’Onu, les pays de la Cédéao font le forcing pour obtenir l’aval du Conseil de sécurité. Ils sont soutenus par la France, dont le président a appelé de New York à une « action urgente ». Les groupes djihadistes qui tiennent les villes disent se préparer à la guerre. Tout en rejetant l’idée d’être en « première ligne » dans la reconquête du nord du Mali, la France est très active pour obtenir l’aval du Conseil de sécurité à une intervention (...)

Alger veut vérifier l’information

Algérie : Le Mujao dit avoir assassiné l’otage algérien Tahar Touati

3 septembre 2012

Les terroristes djihadistes du Mujao, qui contrôlent la ville de Gao et viennent même de s’étendre en direction du sud du Mali, ont annoncé, dans un communiqué rendu public samedi soir, avoir exécuté le vice-consul algérien, Tahar Touati. Le ministère algérien des Affaires étrangères a exprimé sa « surprise » à l’égard des cette annonce car les « contacts avec les ravisseurs n’étaient pas rompus ». Le communiqué du ministère des Affaires étrangères semblait, hier, cultiver un espoir ténu que la nouvelle de (...)

L'horizon s'assombrit pour les otages algériens
Le Mujao menace

L’horizon s’assombrit pour les otages algériens

2 mai 2012

L’horizon s’est brusque ment assombri dimanche pour les sept diplomates algériens détenus par les « djihadistes » du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). Dans ce qui semble être une forte pression sur Alger, le groupe terroriste a indiqué que la vie des otages algériens « est en danger ». Selon un message transmis par le Mujao à l’AFP, des négociations avec une délégation algérienne se sont soldées par un échec. « La délégation algérienne (...) a refusé complètement nos (...)

Algérie : Les diplomates algériens enlevés au Mali se portent bien
Selon Medelci

Algérie : Les diplomates algériens enlevés au Mali se portent bien

24 avril 2012

Presque un mois après leur enlèvement, les membres de la mission consulaire algérienne à Gao, dans le nord du Mali, se portent « bien ». C’est ce qu’a affirmé, hier lundi, le chef de la diplomatie algérienne M. Mourad Medelci. Le consul d’Algérie à Gao (Mali) et ses six collaborateurs avaient été enlevés le 5 avril dernier après la chute de la ville de Gao et sa conquête par les rebelles du Mouvement national de Libération de l’Azawad (MNLA) et des groupes armés terroristes d’Al Qaida affiliés à l’autre (...)

Le dilemme du paiement de rançons

Le dilemme du paiement de rançons

10 septembre 2011

Le ministre nigérien des Affaires étrangères a reconnu que les pays les plus puissants n’ont pas adhéré au principe de la criminalisation du paiement de rançons aux groupes terroristes preneurs d’otages. La résolution onusienne 1964 interdit effectivement le paiement de rançons mais elle n’est pas allée jusqu’au bout de sa logique, à savoir obliger tous les pays de le criminaliser, » a-t-il déclaré. Pour le MAE du Niger « ce sont les pays étrangers dont les ressortissants risquent d’être pris en otage, qui (...)

Les ravisseurs exigent sept millions de dollars

Menaces sur les otages algériens

25 août 2011

L’angoisse des familles des 17 membres algériens de l’équipage (27 en tout) du vraquier MV Blida qui ont manifesté dans la rue leur crainte d’un abandon des leurs était justifiée. Selon le site Somalia Report, les pirates somaliens qui les détiennent commencent à donner des signes d’impatience et menacent de s’en prendre aux otages. Dans un entretien téléphonique avec un porte-parole des pirates qui détiennent l’équipage depuis le début de l’année 2011, ils exigent le versement rapide d’une rançon de 7 (...)

Algérie : Les marins du MV Blida sont « sains et saufs »
Le ministère des Affaires étrangères rassure

Algérie : Les marins du MV Blida sont « sains et saufs »

8 août 2011

L’information sur le décès d’un des membres de l’équipage du vraquier MV Blida, pris en janvier dernier par des pirates somaliens, est dénuée de tout fondement, et l’équipage se porte bien, a affirmé hier dimanche une source officielle au ministère des Affaires étrangères. Selon M. Amar Belany, porte-parole du MAE, tous les membres de l’équipage algérien de ce vraquier sont « sains et saufs » et l’information au sujet de la mort d’un marin est « fausse ». « Nous avons pris les contacts nécessaires et il (...)

Famine et jeûne

Craintes pour la vie des marins algériens retenus en Somalie

4 août 2011 1

Des membres des familles des 17 marins al gériens otages de pirates somaliens depuis le 1er janvier dernier, ont organisé, hier, un sit-in devant la Grande Poste, à Alger. Les familles des otages ont voulu, à travers ce rassem blement, sensibiliser les autorités compétentes sur la situation des marins retenus en Somalie, où la sécheresse et la famine servissent depuis plusieurs jours. « Dix-sept marins algériens passent le ramadhan en Somalie, le pays de la famine », indique une banderole déployée (...)

Medelci à propos du navire Blida

L’Algérie espère que les contacts avec les pirates aboutissent vite

9 mars 2011

Le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, a exprimé mardi à Alger son souhait de voir les contacts entre l’entreprise Lidarrow, qui a affrété le navire « MV Blida » battant pavillon algérien, et les ravisseurs de ce bateau, aboutir dans « les plus brefs délais ». « Nous espérons que le contact entre l’entreprise, dont le siège se trouve à Amman, et les ravisseurs ayant piraté le MV Blida, avec à son bord 17 Algériens, aboutissent aussi rapidement que possible à un accord pour permettre à nos (...)

page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes