Accueil du site > Mots-clés > Informatique & technologie > Energie solaire

Energie solaire

Pages 1 | 2

L'Algérie veut devenir un grand exportateur
Énergies renouvelables

L’Algérie veut devenir un grand exportateur

22 septembre 2011

« Près de la moitié des 22.000 mégawatts qui seront produits en Algérie d’ici à 2030, à partir des énergies renouvelables, seront destinés à l’exportation », a affirmé, hier, Maiouf Belhamel, directeur du Centre de développement en énergies renouvelables, qui était invité, hier, de la radio chaîne3. Un financement global de 120 milliards de dollars sera nécessaire pour la production de 22.000 mégawatts d’électricité à partir des énergies renouvelables, durant les vingt prochaines années. L’Algérie prendra en (...)

Maroc - Algérie : l'écart se creuse dans le solaire

Maroc - Algérie : l’écart se creuse dans le solaire

21 juin 2011

Desertec se réunit au Maroc. La BEI encense l’expérience de la centrale solaire de Ouerzazate. « Le Maroc avance ». Pendant ce temps, les hésitations algériennes désorientent ses partenaires européens. Et exaspère Tewfik Hasni, grand plaidoyer du solaire concentré. Pendant ce temps, les parts de marché de gaz naturel de Sonatrach en Europe sont en danger. Le moment d’un virage stratégique qui ne vient pas. Le gros potentiel en éolien de sa façade atlantique réduit la comparaison avec l’Algérie sur ce (...)

Energies renouvelables en Algérie : L'offre de service des Allemands

Energies renouvelables en Algérie : L’offre de service des Allemands

25 janvier 2011 1

« Le potentiel soleil » dont dispose l’Algérie peut-il constituer un jour un atout en face d’une « Europe froide » qui est à la recherche d’énergies alternatives ? En tous les cas, la question mérite d’être soulevée après l’intérêt clairement affiché, par les Allemands notamment, de réaliser l’une des plus grandes stations solaires au monde dans le cadre du mégaprojet DESERTEC. Mais il n’y a pas que cela qui semble intéresser les Allemands. L’Algérie dont le fonctionnement dépend exclusivement des énergies (...)

Sonelgaz affirme avoir de la « réserve »

Algérie : Le froid provoque un pic de consommation électrique

25 janvier 2011

Un pic de consommation électrique « historique » de 7.745 MW a été atteint dimanche dernier à 19h30. La quantité consommée a été 8% plus grande que la moyenne relevée en janvier 2010. Ce pic est induit par la vague de froid qui sévit de puis quelques jours à travers le pays. C’est ce qu’a déclaré à la radio chaîne 3 M. Abdelali Badache, PDG de l’opérateur Systèmes Electriques du groupe Sonelgaz. « C’est un pic qui a provoqué un appel de puissance sans précédent et que nous avions prévu, mais à un degré moindre (...)

L'Algérie aura son propre projet d'énergies renouvelables
Ni Desertec, ni Plan solaire méditerranéen

L’Algérie aura son propre projet d’énergies renouvelables

18 janvier 2011 2

« On ne veut plus être en retard pour le développement des énergies renouvelables », a affirmé hier, le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, au forum d’El Moudjahid. Le ministre a déclaré que cet ambitieux programme de développement des technologies des énergies renouvelables est au niveau du gouvernement et sa mise en oeuvre est prévue à partir de ce premier trimestre 2011. Le ministre a confirmé l’ambition de l’Algérie de vouloir couvrir ses besoins et alimenter les marchés extérieurs, (...)

L'Algérie aura son institut des énergies renouvelables

L’Algérie aura son institut des énergies renouvelables

8 décembre 2010

La création d’un institut algérien des énergies renouvelables est à l’ordre du jour en Algérie. Celui-ci sera implanté à Hassi R’mel et placé sous la tutelle du ministère de l’Energie. Il devra assurer des formations spécialisées de courtes durées dans le domaine des énergies renouvelables, au bénéfice des personnels des établissements et entreprises activant dans ce domaine. Ces formations recouvrent l’engineering et les techniques d’installation, d’exploitation, de maintenance et de sûreté des différents (...)

Algérie : Développer les énergies renouvelables

29 novembre 2010

L’Algérie va intensifier l’effort d’exploration pour accroître ses réserves d’hydrocarbures, assurer des revenus suffisants pour le développement et garantir la sécurité énergétique du pays à très long terme, a affirmé hier M. Youcef Yousfi dans un entretien à l’APS. Le ministre de l’Energie et des Mines a expliqué qu’un certain nombre d’actions seront prises pour améliorer la sécurité énergétique de l’Algérie, avec l’intégration des énergies renouvelables dans cette stratégie : « Intensifier l’effort (...)

LE PROJET SERA RÉALISÉ EN PARTENARIAT AVEC DES ALLEMANDS

La première tour solaire algérienne prévue pour 2013

27 novembre 2010

Le partenariat algéro-allemand dans le domaine des énergies renouvelables sera bientôt concrétisé par un projet d’envergure. Les deux parties s’apprêtent, en effet, à lancer les travaux de la première tour solaire hybride en Algérie dès le début de l’année prochaine pour une durée de deux ans. D’un coût d’environ un milliard de dinars, la future tour à énergie hybride (solaire-gaz) aura une capacité de production de 7 mégawatts. Elle sera implantée à Bourkika (wilaya de Tipasa) sur une superficie de 30 (...)

Les projets d’énergies renouvelables en Algérie

Banque mondiale : L’Algérie citée en référence par la

20 novembre 2010

L’Algérie est classée parmi les pays faisant de grands efforts en matière d’investissement dans le domaine des énergies renouvelables, par la Banque mondiale. Cette institution financière qui gère les fonds pour les technologies propres à des taux concessionnels, dotée d’un capital de 5,2 milliards de dollars, a estimé que ces pays ont élaboré « des programmes pour rééquilibrer leurs sources d’énergie en investissant dans les projets d’énergies renouvelables à grande échelle ». La banque se réfère aux (...)

Transfert de technologies

General Electric, Sonatrach et Sonelgaz lancent une joint-venture commune

6 novembre 2010

La Compagnie américaine, General Electric, et les algériennes Sonatrach et Sonelgaz ont inauguré jeudi dernier, à Boufarik, dans la wilaya de Blida, une joint-venture, baptisée Alegesco, en présence notamment de Youcef Yousfi, ministre de l’Energie et des Mines. Cette structure représente un investissement de 36 millions de dollars réalisé par le groupe General Electric Algérie. Ce dernier détient 52% du capital. Les 48% restants sont détenus à égalité par Sonatrach (24%) et Sonelgaz (24%). Algesco (...)

page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes