Accueil du site > Mots-clés > Economie & co > Economie

Economie

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Maghreb : Chômage des jeunes diplômés, une bombe à retardement

31 janvier 2011

La colère des jeunes en Algérie et en Tunisie contre leurs précaires conditions de vie, des lendemains sans issue, est symptomatique de l’échec des politiques sociales menées jusque-là par ces deux pays, mais le Maroc comme la Lybie, tout comme l’Egypte ne sont pas exclus de cette infernale dynamique de la croissance du chômage. L’Egypte, dont les jeunes ont été enivrés par les effluves de la Révolution du Jasmin, est entrée dans l’antichambre de ce cycle de revendications sociales pour des changements (...)

Algérie : 36 missions de contrôle de l’IGF en deux ans

27 janvier 2011

L’Inspection générale des finances (IGF) a effectué 36 missions de contrôle, au niveau du secteur économique, durant les deux dernières années, a indiqué hier à Alger, le ministre des Finances, M. Karim Djoudi. M. Djoudi qui intervenait à l’ouverture des 57èmes assises des cadres et inspecteurs de l’IGF, en présence de membres du gouvernement et du chef de l’Inspection, M. Djahdou Mohamed, n’a pas donné plus de détails sur le contenu et les conclusions de ces missions. Il a expliqué que cette « (...)

Algérie : 56 milliards de dollars d’hydrocarbures exportés

25 janvier 2011

Le P-DG de Sonatrach a présenté hier, en présence de ses cadres, les réalisations préliminaires pour l’exercice 2010 « avant leur adoption par les organes sociaux du groupe ». Une présentation retransmise aussi en direct aux cadres des filiales des groupes d’Oran, de Skikda et de Hassi Messaoud. La production hydrocarbure primaire a été de 214 millions de tonnes en équivalents pétrole (TEP). L’Algérie produit 1,202 million de barils par jour. Les exportations ont été de l’ordre de 116 millions de TEP, (...)

Tunisie : Des difficultés économiques en perspective

Tunisie : Des difficultés économiques en perspective

17 janvier 2011

Il ne fait nul doute que l’année 2011 risque d’être difficile pour l’économie tunisienne. Certes, la chute du dictateur Ben Ali est un événement extraordinaire dont les conséquences positives seront, très certainement, nombreuses. Mais dans le même temps, les événements de ces derniers jours auront un impact négatif sur l’activité, ne serait-ce qu’à court terme. Premier concerné, le tourisme qui pèse 15% du Produit intérieur brut sachant que la Tunisie est la 44e destination touristique mondiale, avec en (...)

Sonatrach : Des recettes de 57 milliards de dollars en 2010

Sonatrach : Des recettes de 57 milliards de dollars en 2010

30 décembre 2010

Les recettes des hydrocarbures (gaz et pétrole) de l’Algérie devraient s’établir, à près de 57 milliards de dollars, en 2010, selon des chiffres prévisionnels obtenus hier, par l’APS auprès du groupe Sonatrach. « Selon nos prévisions de clôture, nous allons terminer l’année avec des recettes des hydrocarbures de 56 à 57 milliards de dollars », a-ton indiqué de même source. La production des hydrocarbures devrait atteindre, quant à elle, près de 220 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep) en 2010, selon (...)

Algérie - Tunisie : Ouyahia : « Une nouvelle étape dans l'action commune »

Algérie - Tunisie : Ouyahia : « Une nouvelle étape dans l’action commune »

27 décembre 2010

La coopération algéro-tunisienne réalise de « bons points ». Mais Alger et Tunis restent convaincus qu’il existe encore des secteurs « en deçà des ambitions des deux parties » eu égard, bien évidemment, aux moyens importants dont disposent les deux pays. C’est en substance l’idée forte qui a émergé des travaux de la 18ème session de la grande commission mixte algéro-tunisienne ouverte à Alger, sous la présidence du Premier ministre Ahmed Ouyahia et son homologue tunisien, Mohamed Ghanouchi. Cette 18ème (...)

La Banque d'Algérie et le gonflement de la dette à court terme
Un effet pervers du Credoc ?

La Banque d’Algérie et le gonflement de la dette à court terme

21 décembre 2010

Le gonflement de la dette à court terme est-il un effet pervers du crédit documentaire ? Une instruction de la Banque d’Algérie s’inquiète de cette tendance qui serait imputable aux crédits documentaires à paiements différés. Sur le fond, les experts confirment que le Credoc permet de réduire le nombre des importateurs mais pas les importations. Il est coûteux et inadapté aux objectifs recherchés. Dans une instruction numéro 269 datée du 9 décembre 2010 adressée aux banques et établissements financiers, (...)

La Croatie et l’Algérie veulent développer leurs relations économiques

19 décembre 2010

La Croatie et l’Algérie souhaitent développer leurs relations éco nomiques, ont indiqué samedi les ministres des Affaires étrangères des deux pays, après avoir signé un accord portant sur les consultations politiques entre les ministères des Affaires étrangères. Il existe de grandes possibilités « pour améliorer les relations économiques », en particulier dans les domaines des chantiers navals, de la construction et des industries pharmaceutiques et alimentaires, a souligné devant la presse, le ministre (...)

L'Algérie, « puissance militaire et économique dominante » au Maghreb
SELON UN RAPPORT ÉTABLI PAR LE CONGRÈS

L’Algérie, « puissance militaire et économique dominante » au Maghreb

9 décembre 2010

L’Algérie est la « puissance militaire et économique dominante dans la région » du Maghreb et représente un « partenaire-clé des EtatsUnis dans la lutte contre le terrorisme », indique le service de recherche du Congrès américain dans un rapport élaboré pour les membres et les commissions de l’institution parlementaire. Ce service de recherche est une agence fédérale dépendant du Congrès des Etats-Unis chargée de la recherche sur les politiques publiques qui lui vaut le surnom de « think tank (cercle de (...)

CLÔTURE DE LA CONFÉRENCE ETATS-UNIS-MAGHREB SUR L’ENTREPRENEURIAT

Les investissements américains arriveront bien en Algérie

4 décembre 2010

L’intérêt des compagnies américaines pour le marché algérien et leur désir d’investir en Algérie sont réels. Ces compagnies ont besoin d’un peu de temps pour la maturation de leurs projets mais leurs d’investissements seront bien concrétisés en Algérie dans quelques années. » Telle est, en substance, la promesse faite avant-hier par le secrétaire d’Etat adjoint américain à l’Economie, à l’Energie et aux Affaires commerciales, José Fernandez, l’ambassadeur américain à Alger, David Pearce, et le président du (...)

page précédente | page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes